Faire un don en ligne

Oeuvre de Soutien
BP 12203
45012 Orléans Cedex 01
Nous contacter

L'essentiel pour les dimanches de Carême

 

Avec le Temps du Carême, l’Eglise entre dans le cycle pascal qui se déroule jusqu’à la Pentecôte, en passant par le sommet de l’année liturgique : la nuit sainte de Pâques ! Chaque année, le Carême permet aux chrétiens de se préparer aux fêtes pascales dans la joie d’un cœur purifié. Plus particulièrement pour les catéchumènes, il est un temps de préparation directe au baptême célébré lors de la Vigile pascale. Vous trouverez dans cet article les règles liturgiques essentielles pour préparer les célébrations des dimanches Carême.

Règles générales pour La numérotation dans les références concernant la Présentation Générale du Missel Romain (PGMR) est celle de la traduction française non officielle de l’édition définitive (2002). le Temps du Carême

    • Le temps du Carême s’ouvre le jour du mercredi des cendres et s’étend jusqu’au soir du Jeudi Saint :


« Le temps du Carême court du mercredi des Cendres jusqu'à la messe In Cena Domini exclusivement. » NUAL (n° 28)


    • La couleur liturgique pour le temps du Carême est le violet.

« La couleur violette est employée aux temps de l'Avent et du Carême. » PGMR (346)

      Cependant, pour le 4ème dimanche de Carême, caractérisé par un climat joyeux à l’approche de la fête de Pâques, il est recommandé d’utiliser la couleur liturgique rose pour les ornements (si votre sacristie est suffisamment fournie) :


« La couleur rose peut être employée, là où c'est l'usage, les dimanches de Gaudete (IIIe de l'Avent) et de Lætare (IVe de Carême). » PGMR (346)


    • Le chant du Gloria est omis tous les dimanches de Carême :


« [Le Gloria] est chanté ou dit le dimanche en dehors des temps de l'Avent et du Carême, ainsi qu'aux solennités, aux fêtes et aux célébrations particulières faites avec plus de solennité. » PGMR (53)

      En revanche, le
Credo
      est récité ou chanté, comme à l’habitude :


« Le Symbole est chanté ou dit par le prêtre avec le peuple le dimanche et aux solennités ; on peut aussi le dire aux célébrations particulières faites avec solennité. » PGMR (68)


    • Alléluia est omis tout le temps du Carême, dans toutes les célébrations, même aux solennités et aux fêtes.  (Ainsi, on ne chante pas l’alléluia lors de la fête de Saint Joseph ou la solennité de l’Annonciation pendant le Carême) :


« Du début du Carême jusqu'à la Vigile pascale, on ne dit pas Alleluia . » NUAL (n° 28)


    • Les dimanches de Carême , il n'est permis de célébrer aucune autre messe (par exemple en l’honneur d’un saint, à l’occasion d’un baptême etc.) que celle du dimanche en question :


« Les Messes rituelles sont liées à la célébration de certains Sacrements ou Sacramentaux. Elles sont interdites les dimanches de l'Avent, du Carême et de Pâques, aux solennités, aux jours dans l'octave de Pâques, en la Commémoration de tous les fidèles défunts, le Mercredi des cendres et pendant la Semaine sainte, étant observées, en outre, les règles exposées dans les rituels ou dans ces Messes elles-mêmes. » PGMR (372)


Les dimanches de Carême : Les indications ci-dessous font référence à l’article de Pierre JOUNEL : l’Année du Seigneur. Cf. Dans vos assemblées, Manuel de pastorale liturgique sous la direction de J. Gélineau, Desclée, 1989, Vol. 1, ch. 8. quels thèmes ?

- Les cinq dimanches de Carême reçoivent chacun une lumière propre de la lecture de l’évangile :

      • 1 er dimanche : La Tentation de Jésus au désert (années A, B et C)


      • 2 ème dimanche  : La Transfiguration de Jésus (années A, B et C)


      • 3 ème, 4 ème et 5 ème dimanches :


L’année A, on lit les Les 3ème, 4ème et 5ème dimanches, une prière spéciale est consacrée aux catéchumènes (prière d’ouverture de la messe). évangiles majeurs de la catéchèse baptismale :

  • La rencontre de Jésus et de la Samaritaine (Jn 4,5-42) : l’eau vive
  • La guérison de l’Aveugle-né (Jn 9,1-41) : l’illumination
  • La résurrection de Lazare (Jn 11,1-45) : la vie éternelle

On peut les lire aussi aux années B et C. En particulier, lorsque des catéchumènes se préparent au baptême dans une paroisse, il est recommandé de lire les lectures de l’année A, quelque soit l’année liturgique en cours.


Pour les années B et C, deux autres séries d’évangiles sont aussi proposées au choix, dont les thèmes sont :

  • L’exaltation du Christ par son élévation sur la Croix (B)
  • La miséricorde que le Christ offre au pécheur (C)


- Les 4ème, 5ème et 6ème dimanches ont une place particulière dans la montée vers Pâques :

      • 4 ème dimanche : Ce dimanche est appelé « Laetare » (qui signifie : « réjouissez-vous »). En effet, les textes de ce jour sont particulièrement emprunts de joie, tandis que l’oraison évoque « les fêtes pascales qui approchent ».

        En ce 4 ème dimanche, on peut orner l'autel de fleurs et jouer de l’orgue en solo.


      • 5 ème dimanche : Ce dimanche commence le « Temps de la Passion », où la liturgie fait référence au Christ « qui a donné sa vie par amour pour le monde » (oraison du jour).


      • 6 ème dimanche  : Ce Dimanche des Rameaux et de la Passion ouvre la Semaine sainte.

« Le VIe dimanche [de Carême], avec lequel commence la Semaine sainte, s'appelle « dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur ». » NUAL (n° 30)


Musique, chants et ornementation

    • Répertoire des chants : Tous les chants utilisés dans la liturgie sont propres au Temps de Carême (cote liturgique : la lettre G). A partir du 5ème dimanche de Carême commence le « Temps de la Passion » : le répertoire des chants liturgiques correspond alors à la lettre H.


    • Instruments de musique  : « l’orgue, et les autres instruments de musique légitimement approuvés » ne doivent pas jouer en solo pendant le temps de Carême, hormis les jours suivants :


« Au temps du Carême, le son de l'orgue et des autres instruments n'est permis que pour soutenir le chant. Sont néanmoins exceptés le dimanche de Lætare (quatrième du Carême), les solennités et les fêtes. » PGMR (313)


    • Ornementation florale  : Etant donné le caractère pénitentiel du Carême, il ne convient pas d’orner l’autel de fleurs durant ce temps, hormis les jours suivants :


« Au temps du Carême, la décoration florale de l'autel est interdite. Sont néanmoins exceptés le dimanche de Lætare (quatrième du Carême), les solennités et les fêtes. » PGMR (305)


Le sens du Carême

      Le mot ‘Carême’ (quadragésime) signifie ‘
quarante
      ’ et désigne les quarante jours de préparation à la fête de Pâques, depuis le mercredi des cendres jusqu’au jeudi saint.


«  Le temps du Carême est ordonné à la préparation de la célébration de Pâques ; en effet, la liturgie quadragésimale dispose les catéchumènes, par les divers degrés de l'initiation chrétienne, et les fidèles, par la commémoration du baptême et par la pénitence, à célébrer le mystère pascal. » NUAL (n° 27)