Homélie : Du jardin d'Eden au sycomore de Jéricho

Zachée (Lc 19, 1-10)

Cette homélie a été prononcée par le
Père Guy Lecourt, prêtre du diocèse de Versailles

Zachée, qui ne connaît pas son histoire ? Pourtant, le récit de sa rencontre avec Jésus peut étonner à bien des égards.
Pourquoi le détail pittoresque de ce notable qui grimpe comme un gosse sur un “sycomore” ?
Comment se fait-il que Jésus s’adresse à lui par son nom ?
Pourquoi “faut-il” qu’il aille demeurer chez lui ?

D’abord, il n’est pas sans signification que cet épisode se passe à Jéricho, avant que Jésus ne monte à Jérusalem, la ville sainte où Dieu réside. Jéricho, d’après les archéologues, est la deuxième ville la plus vieille de l’humanité (la plus ancienne étant, dans l’état actuel des connaissances, Çatal-Huyuk, en Turquie), ville, porte d’entrée en Terre Sainte que Dieu a donnée à son peuple. Souvenez-vous des trompettes de Jéricho qui provoquent l’écroulement de ses murs : les Israélites n’ont plus qu’à y pénétrer sans combat : Jos 6, 1-21. Si Jérusalem est le centre de la Terre Promise, Jéricho en est une entrée, mais également une sortie : qui plus est, située à l’orient, donc “à l’est de l’Éden”, du Paradis.

Il n’est pas sans signification que l’arbre sur lequel est monté Zachée soit un sycomore, transposition du mot grec dans le texte original : sucomorea (de sicus : la figue ; morus : sauvage, comme les mûres de nos haies sauvages). En fait, il désigne un “figuier sauvage” comme il en existe là-bas (C’est même en botanique un “figuier d’Égypte”, qui a une multitude de petits fruits bons à consommer pour le bétail).

Il n’est pas sans signification, non plus, que Jésus connaisse Zachée. Ne faites pas comme un pèlerin qui nous avait dit un jour, pour expliquer cela, qu’il l’avait peut-être connu à Capharnaüm et qu’il avait été muté depuis à Jéricho ! Cela contredirait le fort désir de Zachée de “voir qui est Jésus” qu’il ne connaissait manifestement pas.

Tout cela ne vous rappelle-t-il pas une scène de la Bible où Dieu, dans un beau jardin donné à l’homme, appelle celui-ci qui se cache dans un figuier parce qu’il a peur de Lui ? Puis en est chassé ?
Au début de l’humanité… dans le livre de la Genèse… ch.3 versets 8 et 9 et 24. Dieu, qui appelle Adam et Eve, qui viennent de Lui désobéir et ont trahi sa confiance. Ils se sont faits des pagnes en feuilles de figuier, car ils se découvrent nus, rien sans Dieu, et ils se cachent, ayant peur de sa réaction.

Mais qui est-il donc, ce Dieu dont ils ont si peur ? Nous l’entendions dans la première Lecture, du livre de la Sagesse : Sg 11,23-12,2). « Il est Celui qui peut tout et qui a pitié de tous les hommes…Ceux qui tombent, il les reprend peu à peu, les avertis, leur rappelle en quoi ils pèchent, pour qu’ils se détournent du mal, et qu’ils puissent croire en Lui »

Jésus [Yehoshua=en grec, Jésus qui signifie “Dieu sauve”] vient chercher et sauver ce qui était perdu : n’était-ce pas là sa mission principale de Fils de Dieu ? Il fallait donc qu’il aille chez Zachée, ce “petit Adam” qui représente l’humanité réfugiée dans son figuier sauvage, puisqu’elle n’est plus dans l’Éden, le Paradis, mais qui cherche à voir qui est ce Jésus, ce Dieu perdu. Beaucoup de gens autour de nous aimeraient rencontrer des croyants que Dieu rend vivants et heureux. Dieu aimerait s’inviter chez eux : comment aujourd’hui pourrions-nous l’aider ? Zachée en a été radicalement changé. Zachée qui signifie en hébreu le “pur” ou encore “Yah se souvient” !

Avec Zachée, sont annoncées les retrouvailles de l’humanité avec son Dieu, dans la joie d’une véritable conversion pour elle.

Comme Zachée, cherchons à voir qui est véritablement Jésus. Allons à sa rencontre, Lui qui veut demeurer en chacun de nous pour que nous soyons transformés et que nous nous tournions généreusement vers nos frères.

AMEN !

dimanche 31 octobre 2010
Père Guy Lecourt

Vivre le Temps Pascal

Prières

  • Regina Coeli
    Par anonyme

  • Te Deum
    Par Anonyme

Catéchèses

  • Voici l'Agneau de Dieu !
    Par aiderpretres.fr

  • Pourquoi chercher parmi les morts ?
    Par M. Philippe Bonnichon

Parmi les chants...

We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !