Homélie : Apprendre à "voir" à la façon de Dieu

Cette homélie a été prononcée par le
Père Guy Lecourt, prêtre du diocèse de Versailles

« Rabbi, qui a péché : lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? » N’est-ce pas une question redoutable et étonnante que posent les disciples à Jésus ? De la façon dont elle est posée, la question est fermée : c’est lui ou ses parents ! Il n’y a pas d’autre alternative. Dans la mentalité juive, en effet, où toute vie vient de Dieu, la maladie est signe de rupture avec Lui, donc de péché : d’où la question des disciples.

Jésus rejette catégoriquement ces deux propositions : « Ni lui, ni ses parents… » Et Il se tait quant à la recherche du coupable. Devant la souffrance et le malheur, il n’est ni possible ni souhaitable de donner des explications. Encore faut-il ne pas s’en prendre à Dieu (Comment pourrait-Il faire du mal ?) et, pour autant qu’il se puisse, ne pas rester les bras croisés.

Dans le cas présent, Jésus saisit l’occasion de manifester, à travers sa personne, que Dieu n’a qu’un désir : voir l’homme guéri, non seulement physiquement mais aussi spirituellement.

Le geste de façonner de la glaise avec sa salive rappelle le geste créateur de Dieu façonnant Adam, le “terreux”. Adamah = la terre.

La demande de se rendre à la piscine de Siloë, où le grand-prêtre du Temple de Jérusalem descendait en procession chercher l’eau lustrale pour en laver l’autel des sacrifices lors de la Fête des Tentes, pourrait évoquer l’eau du Baptême, qui en nous lavant, permet de nous purifier et de voir dans la foi, comme Dieu voit et agit.

L’aveugle se rend donc à la piscine de Siloë et recouvre la vue. Ensuite, comme dans une enquête policière, l’homme est amené à exposer quatre fois les faits : ces interrogatoires vont le faire avancer dans la connaissance de celui qui l’a guéri. Obligé de s’expliquer devant les voisins, les pharisiens et même ses propres parents, il prend de l’assurance et s’ouvre peu à peu à la vérité de Celui qui l’a guéri, Jésus ; celui-ci se dévoile alors à lui : Il est le Fils de l’homme, annoncé par le prophète Daniel et qui vient pour un discernement entre celui qui croit et celui qui refuse de croire. L’aveugle fait ce discernement : « Je crois Seigneur ! » et il se prosterne devant Jésus.

Tout autre est le chemin de refus, voire de mauvaise foi et de mensonge, que suivent les pharisiens : ils restent immobiles et s’enferment dans leurs certitudes ; l’aveugle-né, lui, s’avance vers la pleine lumière. L’enfermement des pharisiens devient durcissement du cœur, fermeture à Dieu et aux autres, péché ! C’est de cela que Jésus est venu nous libérer : le cheminement de l’aveugle-né est l’itinéraire de tout baptisé, de toute communauté chrétienne qui demande au Seigneur de venir briller dans les ténèbres de la vie.

Lorsque nous-mêmes (ou nos proches), sommes éprouvés et que la tentation nous vient de nous en prendre à Dieu, il nous faut demander au Seigneur de « voir » à la façon de Dieu. A l’opposé de la tristesse, de l’amertume ou du désespoir, nous serons, comme l’aveugle-né, remplis de joie et de reconnaissance et « verrons » la gloire de Dieu qui est la manifestation de son Amour pour nous.

Et pour terminer, je vous propose cette prière de Régine MAIRE :

« Seigneur, ouvre mes yeux et mes oreilles et donne-moi ton Esprit. C’est en reconnaissant mes ignorances que je pourrai entrer dans la profondeur de ton intimité, celle du disciple. Je pourrai alors résister comme l’aveugle, aux remises en question et aux accusations. Donne à nos communautés la patience de laisser à chacun faire son chemin, aveugles ou aveuglés. »

AMEN !

dimanche 03 avril 2011
Père Guy Lecourt

Vivre le Temps Pascal

Prières

  • Regina Coeli
    Par anonyme

  • Te Deum
    Par Anonyme

Catéchèses

  • Voici l'Agneau de Dieu !
    Par aiderpretres.fr

  • Pourquoi chercher parmi les morts ?
    Par M. Philippe Bonnichon

Parmi les chants...

We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !