Homélie : Jésus est la porte

Le Bon Pasteur (Jn 10, 1-10)

Cette homélie a été prononcée par le
Père Guy Lecourt, prêtre du diocèse de Versailles

Chers frères et sœurs, en ce Dimanche, l’Église nous invite à prier tout particulièrement pour que Dieu suscite des vocations de pasteurs.

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, voyant que les pharisiens ne comprenaient justement pas l’image du Bon Pasteur, pourtant traditionnelle dans la Bible, chez les prophètes et dans les Psaumes, Jésus propose une autre image : celle de la Porte. En effet, les portes, dans l’espace du culte du Temple de Jérusalem, avaient une grande importance. On accédait à la présence divine par une série de parvis gardés par des portes. Il y avait le parvis des païens où tout le monde pouvait se rendre pour prier ; puis, franchissant un mur qui ceinturait l’espace du Temple, on entrait, au centre, par la “Belle Porte”, sur le parvis des femmes : une inscription en hébreu, en grec et en latin prévenait que tout non-juif serait mis à mort s’il franchissait cette porte. Puis, gravissant un escalier, on entrait par la porte de Nikanor dans le parvis des hommes qui entourait la cour des prêtres et des lévites, au-dessus duquel se trouvait l’autel des sacrifices. Alors, les prêtres seuls accédaient à l’édifice par une première salle, le “Saint”, séparé par un double rideau du “Saint des Saints”, où seul le grand prêtre au jour de Kippour, pouvait entrer, car il était le lieu par excellence de la présence divine. Tout cela certes, soulignait le caractère de sainteté absolue de Dieu, mais en même temps le rendait inaccessible à bien des catégories de gens et, d’une certaine manière, les excluait.

Jésus ne l’entend pas ainsi. Avec nombre de prophètes, de patriarches et de matriarches, Il vient révéler un Dieu qui libère l’homme de tous ses enfermements et exclusions. Aux marchands qui se sont installés sur le parvis des païens, Il s’adresse à eux avec virulence en leur disant : "N'est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous, vous en avez fait un repaire de brigands ! " (Mc 11, 17). Lorsque Jésus meurt sur la croix, le double rideau du Temple se déchire (Mt 27, 51) : la présence de Dieu est en effet dans Celui qui vient de donner sa vie et ouvre les portes à tous les hommes. Le livre de l’Apocalypse, qui clôt la Bible, se termine par la vision de la Jérusalem céleste aux douze portes toujours ouvertes (Ap 21, 25), face aux quatre points cardinaux : l’invitation à rencontrer Dieu s’adresse à tous les peuples.

C’est par Jésus qui est la porte que l’on va vers Dieu.

Qui aujourd’hui sera l’un des signes de Jésus “porte” pour aller vers Dieu ? Qui ouvrira pour “aller paître sur de verts pâturages” ?

Il est confié au prêtre la triple mission d’ouvrir les esprits et les cœurs à l’enseignement de Jésus, de donner la vie de Jésus et de son Esprit par les signes qu’Il nous a laissés que sont les sacrements et enfin d’être “pasteur” connaissant ses brebis, guidant le troupeau qui lui est confié avec soin.

Pour ma part, je suis certain que Dieu appelle, car Il veut sans aucun doute qu’il y ait des pasteurs. Mais savons-nous l’entendre, ou plutôt, donnons-nous aux jeunes et aux moins jeunes les moyens de Lui répondre, tant d’autres appels nous paraissent plus naturels ? Ou plus sûrs ? Mais qui est vraiment sûr aujourd’hui ? N’avons-nous pas tendance, sans forcément en être conscient ou le vouloir, de fermer des portes à ces jeunes, qui ne peuvent qu’entendre un appel trop couvert par d’autres propos : mises en garde devant la difficulté du sacerdoce ; présentation d’un bonheur plus accessible dans l’amour humain et la formation d’une famille qui apportera la joie d’une descendance ; préférence dans l’attrait des biens de ce monde.

Notre amour de Dieu ne serait-il pas tout simplement tiède ? Est-il si difficile de vivre avec Jésus dans la force et la joie d’aimer comme Lui ? D’apporter sa lumière qui donne du sens et un idéal à la vie des hommes d’aujourd’hui ?

Alors, prions pour que les portes soient bien ouvertes à tous et pour que tous ceux qui sont appelés puissent répondre pour le bien de tous et la plus grande gloire de Dieu.

AMEN !

dimanche 15 mai 2011
Père Guy Lecourt

Vivre le temps du Carême

Prières

  • Miserere
    Par le Psalmiste

  • Que rien ne me détourne de Toi
    Par le cardinal J. H. Newman

  • Ame du Christ, sanctifie-moi
    Par Saint Ignace de Loyola

  • Quand la nuit est là
    Par le Père Christian de Chergé

  • Pour la Croix glorieuse
    Par Venance Fortunat

  • J'ai soif !
    Par la Bse Mère Teresa

Catéchèses

  • Qu'est-ce que se convertir ?
    Par le Pape émérite Benoit XVI, extraits d'audiences générales

Parmi les chants...

We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !