Homélie : Les exigences de l’amour

Aimez vos ennemis (Lc 6, 27-38)

Cette homélie a été prononcée par le
Père Guy Lecourt, prêtre du diocèse de Versailles

« A celui qui te frappe sur la joue, tends l’autre ». Avec l’Évangile de ce jour, nous avons le cœur du message de Jésus. Sa radicalité me laisse penser qu’il n’est pas d’inspiration humaine à moins de prendre Jésus pour un doux rêveur ou le roi des utopistes, ce que n’ont pas manqué de faire, en leur temps, les Renan et même certains invités d’un plateau télévisuel où j’ai vu et entendu comment la recommandation de Jésus : « A celui qui te frappe sur la joue, tends l’autre » était tournée en dérision. Si l’on isole cette phrase de son contexte, il y a de quoi être d’accord, tant une telle attitude nous est peu naturelle. Mais regardons les autres propositions de Jésus : « A celui qui prend ton manteau, laisse prendre aussi ta tunique. Donne à celui qui te demande, ne réclame pas à celui qui te vole. » Toutes aussi rebutantes et inaccessibles au commun des mortels. Alors, Dieu voudrait-il nous mettre systématiquement en échec ou nous défier à devenir des héros ?

Faut-il donc prendre cette invitation de Jésus au pied de la lettre ? Lorsque le serviteur du Grand-prêtre frappe Jésus sur la joue, lors de son procès, Jésus a-t-il tendu l’autre joue ? Non, mais il s’est adressé au serviteur en lui demandant : « Si j’ai mal parlé, montre-le ; sinon pourquoi me frappes-tu ? » Jn 18, 23. Quand Jésus enseigne quelque chose, il l’applique lui-même : « Pardonnez à vos ennemis », c’est ce qu’il a fait sur la croix. Comment alors comprendre ces paroles, sans les édulcorer ?

Regardons de plus près.

Ces exigences sont encadrées par deux demandes de Jésus : « Aimez vos ennemis… »

Tout d’abord, que signifie « Aimer ses ennemis » ? “Agapè” Il n’est pas question de l’affection que l’on a par exemple pour un membre chéri de sa famille, ni de l’amitié que l’on porte à un égal, ni davantage de l’amour-passion ! Il s’agit d’avoir estime et bienveillance pour l’ennemi, et de le manifester par des gestes et des paroles. Des exemples sont ainsi formulés avec “Tu” : la non-résistance à la violence, le don de façon généreuse… même au voleur ; il s’agit de céder, dans tous les sens du terme, et en particulier, « de ne pas riposter au méchant » pour ne pas ajouter un mal à un autre mal. Vient alors la règle d’or (cette fois-ci avec “vous”, qui suggère le simple rapport personnel pour passer à la dimension communautaire) : « Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux ».

Mais il va plus loin. Ces exigences sont conclues par : « Alors vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon Lui, pour les ingrats et les méchants ». Elles ne reposent pas sur la bonté foncière de l’être humain, mais sur la bonté de Dieu. C’est Lui le modèle à imiter. Créé à l’image de Dieu, le croyant est appelé à jeter un regard miséricordieux sur tous les hommes, y compris les ennemis. Il nous est impossible de le faire sans sa présence en nous, sans la grâce de son Esprit-Saint. Quand il nous est humainement impossible de pardonner, c’est Lui qui pardonne en nous ; quand il nous est impossible de donner, c’est Lui qui nous aide à relativiser nos biens et à amasser un trésor dans les cieux…

Dans le fond, il n’y a pas de réponse possible aux exigences d’amour de Jésus sans Lui, ce qui revient à dire qu’on ne peut être chrétien sans une communion profonde avec Lui. N’est-ce pas ce qu’Il nous invite à faire à présent avec Lui en continuant notre Eucharistie ?

AMEN !

dimanche 18 février 2007
Père Guy Lecourt

Vivre le temps du Carême

Prières

  • Miserere
    Par le Psalmiste

  • Que rien ne me détourne de Toi
    Par le cardinal J. H. Newman

  • Ame du Christ, sanctifie-moi
    Par Saint Ignace de Loyola

  • Quand la nuit est là
    Par le Père Christian de Chergé

  • Pour la Croix glorieuse
    Par Venance Fortunat

  • J'ai soif !
    Par la Bse Mère Teresa

Catéchèses

  • Qu'est-ce que se convertir ?
    Par le Pape émérite Benoit XVI, extraits d'audiences générales

Parmi les chants...

We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !