Homélie : A l’école de deux maîtresses pour accueillir le Seigneur…

Marthe et Marie (Lc 10,38-42)

Cette homélie a été prononcée par le
Père Guy Lecourt, prêtre du diocèse de Versailles

Que n’a-t-on pas dit sur ces deux sœurs, opposant actifs et contemplatifs, frères convers et moines de chœur, laïcs et consacrés… Ce n’est évidemment pas le sens de cet Évangile.

La sacrosainte loi de l’hospitalité, mise en pratique par Abraham, qui court à la rencontre des trois voyageurs, rejoint l’accueil des deux sœurs. Marthe est accaparée (mot à mot « tiraillée ») par les multiples occupations du service ; Marie écoute la Parole de Jésus.

L’une soigne l’accueil qu’elle entend faire à Jésus, son ami et son maître, en se « décarcassant » pour Lui : c’est la « bonne samaritaine » à l’esprit pratique et efficace.

L’autre se tient assise aux pieds de Jésus, dans l’attitude du disciple : c’est une autre « bonne samaritaine » qui donne à Jésus toute l’attention que Lui ont refusée bien de ses contemporains, à commencer par les chefs du peuple ainsi que les scribes et les pharisiens, pourtant bien instruits en religion.

Alors Marthe perd son sang-froid et prend à partie son visiteur pour qu’Il secoue cette paresseuse de sœur !

Jésus va lui répondre tout en douceur et délicatesse en répétant son prénom : « Marthe, Marthe… ». Il tente de lui faire comprendre ce qui est le plus nécessaire, ce dont elle aura besoin. Car en effet, Jésus monte à Jérusalem où Il sera mis à mort. Il leur sera enlevé. Marie a écouté sa Parole : celle-là ne lui sera pas enlevée. En cela, elle a choisi la « bonne part » (dans la langue de Jésus, le comparatif n’existe pas).

Quant à nous, dans le concert de nos activités, nous pourrions nous demander quelle part choisissons-nous ?

Jésus n’oppose pas les deux façons d’accueillir, celle de Marthe dont la générosité est indéniable, mais un peu trop accaparée et celle de Marie, dont l’attention soutenue au visiteur reste un peu insouciante. Les deux sœurs aiment Jésus et Lui les nourrit de son amitié et de sa Parole.

Marthe et Marie, un nom araméen et un nom hébreu, les deux renvoyant à la même signification : maîtresse. Quelles le soient dans nos façons d’accueillir, à la fois dans le service des frères et dans l’écoute de la Parole de Celui qui donne vie.

AMEN !

dimanche 21 juillet 2013
Père Guy Lecourt

Vivre le temps du Carême

Prières

  • Miserere
    Par le Psalmiste

  • Que rien ne me détourne de Toi
    Par le cardinal J. H. Newman

  • Ame du Christ, sanctifie-moi
    Par Saint Ignace de Loyola

  • Quand la nuit est là
    Par le Père Christian de Chergé

  • Pour la Croix glorieuse
    Par Venance Fortunat

  • J'ai soif !
    Par la Bse Mère Teresa

Catéchèses

  • Qu'est-ce que se convertir ?
    Par le Pape émérite Benoit XVI, extraits d'audiences générales

Parmi les chants...

We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !