Homélie : Jésus, Pasteur et Agneau

Le Bon Pasteur (Jn 10, 27-30)

Cette homélie a été prononcée par le
Père Guy Lecourt, prêtre du diocèse de Versailles

Avez-vous remarqué dans les textes liturgiques de ce Dimanche, deux images qui présentent Jésus-Christ. L’apocalypse le présente comme l’Agneau qui a donné son sang ; l’évangile de Jean révélant Jésus Lui-même se présentant comme le Bon/Beau Pasteur. Y aurait-il contradiction entre ces deux images ?

L’Apocalypse nous donne déjà une réponse, puisque le texte que nous venons d’entendre dit explicitement : « … L’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie ».

Les images bibliques, si elles peuvent apparaître déroutantes et même opposées, sont là pour nous aider à approcher la riche réalité des situations ou des personnes. Elles ne fonctionnent pas en : « Ou Jésus est l’Agneau, ou Il est le Pasteur » mais « Jésus est à la fois l’Agneau et le Pasteur ».

Comment ? Le Christ est l’Agneau Pascal qui, selon la foi juive, rachète les hommes au prix de son sang ; Il est aussi le Serviteur de Yahvé, agneau muet qui va au sacrifice, dans le livre d’Isaïe (Is 53). Jésus n’a-t-Il pas vécu sa Passion comme ce Serviteur ? N’est-il pas mort au moment où l’on sacrifiait l’agneau pascal ?

Mais Il est aussi le Beau Pasteur, puisque tout son être de Fils ainsi que son union au Père, guide le troupeau vers ce qui le nourrit, le désaltère. Le Bon, le vrai pasteur n’est pas pasteur pour lui-même, mais pour son troupeau et parce qu’Il est uni à Celui qui est à l’origine de toute vie, Il donne vie.

Ainsi doit-il en être de ceux que l’Église, au nom du Christ, a appelés comme pasteurs. Tellement unis au Christ qu’ils sont aussi agneaux offerts. Ils donnent leur vie pour leur troupeau ; Ils connaissent les membres de ce troupeau, en prennent soin, le conduisent vers ce qui est vital. Ils restent toujours en union avec le seul Pasteur, Jésus-Christ. C’est cela qui permet de discerner une vocation sacerdotale parmi bien d’autres appels non moins nécessaires au peuple de Dieu, mais qui n’est pas la prise en charge du troupeau, comme il est demandé au Pape, à l’évêque ou au prêtre.

Mais comment discerner un appel de Dieu à ce ministère comme, d’ailleurs, à toute autre mission qu’Il voudrait nous confier ?

La première condition me semble la plus nécessaire : faire taire les bruits extérieurs, images, idéologies ou modes qui nous rendent étrangers à nous-mêmes pour trouver un silence habité. Ce silence nous fait voir l’essentiel, c'est-à-dire le dessein de Celui qui nous a fait venir à la vie parce qu’Il nous aime et qu’Il est fidèle. Alors l’envie est non seulement de ne plus Le quitter mais de le faire connaître à d’autres. C’est à mon sens le cœur de toute vocation laïque, sacerdotale ou religieuse, et en tout cas celle à laquelle j’ai répondu pour ma part et à laquelle je réponds encore aujourd’hui.

C’est donc avec une immense humilité et la conscience aigüe de ne rien pouvoir faire sans Lui qu’une femme, un homme peut envisager de s’engager à répondre et à vivre son appel.

Prions pour tous ceux qui y ont répondu.

Prions pour ceux qui pensent y répondre.

Prions pour favoriser l’accueil de tels appels dans nos familles et autour de nous,

Remercions le Seigneur de nous en avoir jugés dignes malgré nos limites et nos faiblesses.

Enfin, aidons-nous à prendre des moments de silence où nous rentrons en nous-mêmes pour entendre sa voix.

AMEN !

dimanche 21 avril 2013
Père Guy Lecourt

Vivre le Temps ordinaire

Prières

  • Cantique de Syméon
    Par l'Evangile selon Saint Luc

  • Ame du Christ, sanctifie-moi
    Par Saint Ignace de Loyola

  • Prière du soir
    Par Anonyme

  • Prière à Notre-Dame du sacerdoce
    Par la mission thérésienne

  • Offrande de la journée
    Par Guy de Larigaudie

  • Prière pour la paix
    Par Saint François d'Assise

  • Prière avant l'étude
    Par Saint Thomas d'Aquin

  • Prière du matin
    Par Anonyme

  • Mon Père, je m'abandonne à toi
    Par Charles de Foucauld

  • Le jour se lève, ô Père
    Par le Père Charles Delhez

Parmi les chants...

We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !