Catéchèse : Saint Jean Baptiste

Jean-Baptiste est le Précurseur du Christ ; il est aussi l’homme de la joie spirituelle qui est une des notes les plus remarquables du temps de l’Avent. Dès lors, qui mieux que lui pourrait nous aider à aplanir les sentiers de nos cœurs pour accueillir le Sauveur ?

Au cours du temps de l’Avent, l’Eglise nous présente avec prédilection la figure de Jean-Baptiste. Parce qu’il est le Précurseur du Christ sans doute, – dès lors, qui mieux que lui pourrait nous aider à aplanir les sentiers de nos cœurs pour accueillir le Sauveur ? – mais aussi parce que Jean-Baptiste est l’homme de la joie spirituelle qui est une des notes les plus remarquables de ce temps liturgique.
A la suite du Cardinal Daniélou dans son livre, Cet article s’inspire quasi exclusivement du livre du Cardinal Daniélou, Jean-Baptiste témoin de l’Agneau, Desclée de Brouwer, 1993, auquel la plupart des expressions sont littéralement empruntéesJean-Baptiste, témoin de l’Agneau, découvrons un peu mieux ce grand prophète.

Jean est choisi par Dieu. Dès avant sa naissance, il a été mis à part pour une mission tout à fait unique.

Saint Jean Baptiste dans le desert
Saint Jean Baptiste dans le desert

Avec lui, c’est un monde nouveau qui commence. Désormais, Dieu va visiter son peuple et Jean précédera sa manifestation.
« Tu seras appelé prophète du Très-Haut ; car tu marcheras devant le Seigneur, pour lui préparer les voies, pour donner à son peuple la connaissance du salut par la rémission de ses péchés. »
(Lc 1,76-77)

L’Evangile dit peu de choses de l’enfance et l’adolescence de Jean, sinon que :
« L'enfant grandissait, et son esprit se fortifiait. Et il demeurait dans les déserts jusqu'au jour de sa manifestation à Israël. » (Lc 1,80)

Il a peut-être vécu à Qumram avec les Esséniens. Sa vie et sa prédication présentent des analogies profondes avec eux. Il partageait la même ardeur, le même désir d’une vie sainte et austère ; il partageait surtout avec eux l’attente de la venue du Messie et la certitude de l’imminence du jugement.

Jean, le Prophète

Comme tous les prophètes, Jean annonce la venue du Seigneur et proclame ses promesses. Mais Jean est unique car il fait déjà partie des événements annoncés. Jésus dira de lui : Il est

« plus qu'un prophète. C'est celui dont il est écrit : Voici que j'envoie mon messager en avant de toi pour préparer ta route devant toi. »
(Lc 7,26)

 

« ‘Oui, Elie doit venir et tout remettre en ordre; or, je vous le dis, Elie est déjà venu, et ils ne l'ont pas reconnu, mais l'ont traité à leur guise. De même le Fils de l'homme aura lui aussi à souffrir d'eux.’ Alors les disciples comprirent que ses paroles visaient Jean-Baptiste. »
(Mt 17,11-13)


Sa prédication aussi est différente :

Il « donne à son peuple la connaissance du salut par la rémission de ses péchés ; (…) pour illuminer ceux qui demeurent dans les ténèbres et l'ombre de la mort »
(Lc 1,79)


C’est déjà le message de la grâce. Oui, l’amour sera le plus fort !

 

 

La naissance de Saint Jean-Baptiste
La naissance de Saint Jean-Baptiste

Jean, le Précurseur

Ce n’est pas simplement par ses paroles que Jean dispose les cœurs à accueillir Jésus ; c’est par sa vie même qu’il accoutume les hommes aux mœurs de Dieu. Ainsi, sa naissance, d’une femme âgée et stérile, inaugure les « mirabilia Dei » (merveilles de Dieu) qui vont désormais remplir l’histoire du salut car
« Rien n’est impossible à Dieu » (Lc 1,37)
Il est le précurseur, celui qui marche devant, mais qui fait déjà partie du cortège. C’est déjà la joie qui est donnée, non la joie humaine mais la joie messianique.
Cette joie qu’il donnera, lui-même en est rempli. Lors de la Visitation de Marie à Elisabeth, il est rempli d’Esprit Saint et exulte dans le sein de sa mère. C’est la présence de Jésus qui suscite en lui la joie. Marqué dès l’origine par la joie de cette présence, il n’en voudra jamais connaître d’autre et il désirera apprendre à ses contemporains à s’ouvrir au bonheur que Dieu donne.

 

Jean, le Prêcheur


« La parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert. » (Lc 3,2)
Jean ne prêche pas un nouveau message. Il annonce un événement : la délivrance est proche. La communication entre l’homme et Dieu va être restaurée. Dieu va régner souverainement, dans l’humanité de Jésus-Christ d’abord, tout entière rapportée à Lui ; dans tout homme ensuite, qui pourra avoir sa part de ce salut réalisé en Jésus-Christ.

Saint Jean-Baptiste prêchant
Saint Jean-Baptiste prêchant

Mais encore faut-il accueillir ce salut ! Jean ne demande pas au pécheur de ne pas être pécheur mais de se reconnaître comme tel, de détester son péché et d’avoir soif d’en être libéré.

Au milieu d’une société qui s’est peu à peu médiocrisée, Jean lance un appel qui retentit comme un cri d’alarme.
Le Royaume de Dieu est proche ! (cf Mt 3,2)

Ce message d’espérance, l’inauguration de cette ère de miséricorde et de paix, est aussi l’annonce d’une manifestation de gloire et de sainteté. Le Dieu qui vient est le Dieu saint. Sa venue est un jugement pour le monde pécheur. Toute créature va être citée au tribunal de Dieu ; elle aura à répondre de son intention profonde. Aucune feinte n’est possible.

Mais l’écran entre l’homme et Dieu n’est pas seulement la mauvaise volonté individuelle, c’est aussi un péché partagé en société, et qui en marque les structures : petites malhonnêtetés mais devenues si coutumières qu’elles font parties des mœurs mêmes, abus de pouvoir mais qui apparaissent comme inséparables du pouvoir même, législations qui entérinent des mœurs mortifères et les banalisent en retour … La réforme doit être totale :

« Et les foules l'interrogeaient, en disant : ‘Que nous faut-il donc faire ? ‘ Il leur répondait : ‘Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n'en a pas, et que celui qui a de quoi manger fasse de même.’ Des publicains aussi vinrent se faire baptiser et lui dirent : ‘Maître, que nous faut-il faire ? ‘ Il leur dit : ‘N'exigez rien au-delà de ce qui vous est prescrit.’ Des soldats aussi l'interrogeaient, en disant : ‘Et nous, que nous faut-il faire ? ’ Il leur dit : ‘Ne molestez personne, n'extorquez rien, et contentez-vous de votre solde.’ » (Lc 3,11-14)
Saint Jean-Baptiste baptisant
Saint Jean-Baptiste baptisant

Jean, le Baptiste

Mais c’est avant tout comme baptiseur que Jean est apparu à ses contemporains.
« Et il vint dans toute la région du Jourdain, proclamant un baptême de repentir pour la rémission des péchés. » (Lc 3,3)
Et les foules venaient pour se faire baptiser. L’immersion dans le Jourdain marquait la volonté de rupture avec l’existence passée et la naissance à une existence nouvelle ; il agrégeait à une communauté nouvelle, la communauté de ceux qui se préparent à la venue du Seigneur.
Mais alors, pourquoi Jésus vient-il se faire baptiser par Jean ? Nous serions portés à partager l’étonnement du Baptiste quand il dit :
« C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi ! » (Mt 3,14)
N’est-ce pas un renversement de l’ordre des choses que de voir Jésus demander à recevoir un baptême qui n’a d’autre but que de disposer à l’accueillir lui-même ? A cela, Jésus répond d’un mot à son précurseur :

« Laisse faire pour l'instant : car c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir toute justice. »
(Mt 3,15)


La justice dans la Bible, c’est la conformité au dessein de Dieu. Pour décider Jean à le baptiser, Jésus lui indique que c’est l’expression d’une mystérieuse volonté divine. C’est donc dans la foi que Jean doit marcher, en accomplissant ce que Jésus lui demande comme étant l’expression de la volonté du Père, même si les raisons de ce qu’il fait lui restent cachées.

 

Le baptême du Christ
Le baptême du Christ

Mais de cette justice, de ce dessein de Dieu, il est possible d’entrevoir quelque chose. Le baptême de Jésus par Jean représente la confirmation du baptême de Jean, il le ratifie en le reconnaissant comme une étape du dessein de Dieu, comme conforme à la justice. Jésus le reconnaît officiellement comme son précurseur. C’est donc pour Jean la suprême confirmation de l’authenticité de sa mission. Mais en même temps, le baptême de Jésus par Jean met un terme au baptême de Jean, et à sa mission. Il marque la fin de la vie cachée. La proclamation publique commence ; les temps messianiques sont inaugurés.
« Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l'eau ; et voici que les cieux s'ouvrirent : il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici qu'une voix venue des cieux disait : ‘Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur’. » (Mt 3,16-17)
Jusque là, Jean n’avait pas reconnu Jésus pour ce qu’il était.

« Mais celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau, celui-là m'avait dit : Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et demeurer, c'est lui qui baptise dans l'Esprit Saint. »
(Jn 1,33)


La descente de l’Esprit Saint sous la forme d’une colombe lui montre que c’est par Jésus que le don de l’Esprit est désormais accompli. Il sait maintenant que Jésus est le Fils de Dieu.
Dès lors, Jean n’a plus à annoncer celui qui va venir, mais à témoigner de celui qui est venu. De prophète, il devient témoin.

 

Saint Jean-Baptiste montrant l'Agneau
Saint Jean-Baptiste montrant l'Agneau

Jean, le témoin

« Voici l'agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde. C'est de lui que j'ai dit : Derrière moi vient un homme qui est passé devant moi parce qu'avant moi il était. » (Jn 1,29-30)
Tout le poids du témoignage de Jean est dans le mot « voici », c’est-à-dire dans l’affirmation de la présence de l’événement qu’il avait d’abord annoncé. Désigner Jésus comme celui qui vient après lui, c’est désigner Jésus comme la gloire de Dieu venue dans le désert, qu’il était chargé de préparer.
Et affirmer que celui qui vient après lui était avant lui, c’est montrer en Jésus celui qui existait avant les temps, et qui est venu à la fin des temps, le Fils éternel de Dieu.
C’est par le témoignage du Père et par le témoignage de l’Esprit que Jean-Baptiste peut rendre témoignage au Fils. La Trinité tout entière est mystérieusement rendue présente.

 

Jean, l’ami de l’Epoux

On pourrait s’attendre à voir Jean cesser d’accomplir sa mission de préparation et devenir le disciple de Jésus. Or, l’Evangile de Saint Jean nous le montre au contraire accomplissant son ministère comme si rien n’était changé. Jésus inaugure son ministère mais en même temps Jean continue le sien. On sent même une sorte de conflit entre les disciples de Jean et ceux de Jésus :

« ‘Rabbi, celui qui était avec toi de l'autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise et tous viennent à lui !’ Jean répondit : ‘Un homme ne peut rien recevoir, si cela ne lui a été donné du ciel. Vous-mêmes, vous m'êtes témoins que j'ai dit : Je ne suis pas le Christ, mais je suis envoyé devant lui.’ »
(Jn 3,25-28)

 

L’appel des disciples
L’appel des disciples

La grandeur de Jean est dans son acceptation à se laisser dépouiller, c’est-à-dire à être le précurseur et à n’être que cela. Il a eu cette abnégation qui le fait s’effacer quand ce qu’il était appelé à préparer est arrivé. La seule chose importante pour lui est d’être fidèle au don qui lui est fait, et non pas d’en ambitionner un autre.
L’acceptation de ce dépouillement le fait entrer dans une expérience d’amour et dans une joie mystique.
« Qui a l'épouse est l'époux ; mais l'ami de l'époux qui se tient là et qui l'entend, est ravi de joie à la voix de l'époux. Telle est ma joie, et elle est complète. Il faut que lui grandisse et que moi je décroisse. » (Jn 3,29-30)
Ce qui semble sur le plan extérieur un anéantissement est au contraire sur le plan des espaces intérieurs une extraordinaire croissance dans la vie de l’amour.
Jean est essentiellement l’homme de la joie divine au milieu même des dépouillements humains. C’est à mesure qu’il se vide de lui-même que Jésus le remplit.
Ce qui touche son âme et son cœur, c’est de voir s’accomplir ce qu’il avait mission de préparer, les noces du Verbe et de l’humanité. Jean-Baptiste n’aspirait qu’à cela. Le fait pour lui de tomber dans l’oubli n’est rien à côté de l’exultation de son âme contemplant l’accomplissement du mystère.

Arrestation de Saint Jean Baptiste
Arrestation de Saint Jean Baptiste

L’heure de l’épreuve

Mais cette partie de sa vie est aussi une période d’épreuve où sa sainteté s’approfondit et s’affermit.

« Or Jean, dans sa prison, avait entendu parler des oeuvres du Christ. Il lui envoya de ses disciples pour lui dire : ‘Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ?’ Jésus leur répondit : ‘Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles voient et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres ; et heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi !’ » (Mt 11,2-6)

La foi de Jean n’est pas ébranlée, mais elle est éprouvée par ce qui éprouve toujours la foi : la manière dont les choses se passent. Jean-Baptiste s’était représenté les choses d’une certaine manière, celle qu’il exposait dans sa prédication, à savoir que la conversion était urgente, parce que Dieu allait se manifester en puissance, dans le tonnerre et dans le feu, pour venir juger le monde, condamner les pécheurs et sauver les justes.
Or, les choses ne se passent aucunement de cette manière. Au lieu de cette manifestation de puissance par laquelle les Juifs attendaient que le Seigneur manifestât sa gloire éclatante, c’est à travers l’obscurité, l’humilité et la patience que les voies de Dieu vont apparaître.
La miséricorde est absolument inespérée, absolument déconcertante, elle qui surmonte et dépasse la colère. On comprend que Jean soit désorienté par la manière dont Dieu conduit les choses. Il ne lui reste alors d’autre recours que la foi à l’état absolument pur, le recours à celui qui est la source même de la foi. C’est ce qu’il fait, il se tourne vers Jésus lui-même, il lui expose ses difficultés, mais se remet totalement entre ses mains.

Jean, le martyr

« C'était lui, Hérode, qui avait envoyé arrêter Jean et l'enchaîner en prison, à cause d'Hérodiade, la femme de Philippe son frère qu'il avait épousée. Car Jean disait à Hérode : ‘Il ne t'est pas permis d'avoir la femme de ton frère.’ » Quant à Hérodiade, elle était acharnée contre lui et voulait le tuer, mais elle ne le pouvait pas, parce que Hérode craignait Jean, sachant que c'était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l'avait entendu, il était fort perplexe, et c'était avec plaisir qu'il l'écoutait. »
(Mc 6,17-20)


Jean apparaît ici comme l’héritier du prophétisme de l’Ancien Testament, car c’est le propre des prophètes d’être envoyés par Dieu pour dénoncer les violations de la loi, la charte de l’Alliance, sans faire acception des personnes.

Décollation de saint Jean-Baptiste
Décollation de saint Jean-Baptiste

Jean apparaît fidèle à lui-même. Il annonce aux hommes la nécessité de se convertir face à la colère qui vient ; il est pénétré du sentiment de la sainteté de Dieu et il dénonce implacablement les infidélités, les péchés, les trahisons. Il est attaché à la loi divine par le fond de son âme et il ne supporte pas qu’elle soit violée. Il est prêt à tout braver pour la défendre.

Hérodiade au contraire incarne la pure volonté de puissance. Elle veut accomplir son dessein ambitieux et elle est prête à briser tout obstacle.
Entre eux, le conflit est total.

Hérodiade obtient d’Hérode, par l’intermédiaire de sa fille, la mise à mort de Jean.
« Les disciples de Jean, l'ayant appris, vinrent prendre son cadavre et le mirent dans un tombeau. » (Mc 6,21-29)

La mort de Jean est le sommet de sa vie. Il a fondé sa vie sur la parole qui lui a été adressée, sur cette parole il fonde aussi sa mort. Rien ne lui est enlevé qu’il n’ait déjà donné.
Comme dans sa vie, Jean-Baptiste apparaît dans sa mort comme le dernier des prophètes et le plus grand d’entre eux. Il récapitule en effet, au moment où elle s’achève, la dramatique histoire des prophètes envoyés sans cesse par Dieu et rejetés par le peuple. La mort de Jean apparaît en ce sens comme l’expression suprême du péché du monde, la volonté de l’homme de se suffire à lui-même et de se constituer en dehors de Dieu.
Sa mort préfigure la mort de Jésus. Mais avec Jésus, le sang versé change de signification : il n’est plus versé en condamnation mais en rédemption. Désormais, le sang qui jaillira du côté de Jésus sera Esprit et Vie !

Préparer la messe de dimanche prochain ou d’une autre date
4ème dimanche de l'Avent - Année A

Suggestions de chants pour cette célébration

4ème dimanche de l'Avent

Le temps de l’Avent a sa tonalité propre : attente, joie, mystère… C’est le temps du désir ! Le thème du 4ème dimanche : La Vierge Marie : les annonces de la venue du Messie.
En savoir plus...

  • Voir les lectures de la messe (AELF)
  • Repères liturgiques
  • Préparer la messe de la Nativité du Seigneur :
    Messe de la Nuit - Année A

    Suggestions de chants pour cette célébration

    Nativité du Seigneur : Messe de la Nuit

    La messe de la nuit de Noël peut être précédée d’une veillée, qui peut prendre des formes très diverses le plus souvent centrées sur la crèche. Lors de cette messe, pendant toute la durée du chant du Gloria, on sonne les cloches de l'église pour rappeler le chant des anges venus annoncer la naissance du Sauveur aux bergers. (Lc 2,14)
    En savoir plus...

  • Voir les lectures de la messe (AELF)
  • Repères liturgiques
  • Préparer la messe de la Nativité du Seigneur
    Messe du Jour - Année A

    Vivre le temps de l'Avent

    Prières

    • Voici le temps du long désir
      Par CFC - Sr Marie-Pierre

    Catéchèses

    • Les 3 avènements
      Par aiderpretres.fr

    • Rorate Caeli
      Par Père Georges Leguay, ancien chancelier de l'évêché d'Orléans

    • Saint Jean Baptiste
      Par le Cardinal Daniélou

    • L'Avent, Présence et Attente
      Par le Saint Père Emérite Benoît XVI (le 28-11-2009)

    Parmi les chants...

    Vivre le temps de Noël et de l'Epiphanie

    Prières

    • Prière de Noël
      Par le Pape Jean XXIII

    • Cantique de Syméon
      Par l'Evangile selon Saint Luc

    • Je suis petit, Tu l'es aussi
      Par Saint Aelred de Rievaulx

    • Nous te cherchions, Seigneur Jésus
      Par CFC - Sr Marie-Pierre

    Catéchèses

    • Dans cet Enfant nouveau-né...
      Par Mgr Fouad Twal, Patriarche latin de Jérusalem

    • Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme
      Par le Saint Père Benoit XVI - extrait de l'audience générale du 25 juin 2008

    • L'origine de la fête de Noël
      Par le Saint Père Benoît XVI - extrait de l'audience générale du 23 décembre 2009

    • L'Epiphanie, une histoire de fous…
      Par le Cardinal Bernard Panafieu, Archevêque émérite de Marseille

    • Marie, Mère de Dieu
      Par le Cardinal Renard, Archevêque de Lyon (+)

    • Pourquoi Dieu s'est-il fait homme ?
      Par le Saint Père Benoit XVI - extrait de l'audience générale du 27 décembre 2006

    • L'Icône de la Nativité
      Par aiderpretres.fr

    Parmi les chants...

    Apprendre des chants voix par voix sur mobiles et tablettes

    Les partitions Finale vous permettent d'apprendre des chants voix par voix... mais uniquement sur votre ordinateur (PC ou Mac).

    Depuis le 1er octobre 2019, vous pouvez répéter les chants aussi sur votre mobile ou tablette grâce aux partitions MusicXML disponibles sur ce site !

    Installez l'application gratuite PhonicScore pour Android ou Practice Bird Pro pour iOS.
    Si ces applications ne vous convenaient pas, les applications suivantes savent aussi proposer gratuitement la lecture des fichiers MusicXml : Notation Pad-Sheet Music Score, Flat: Éditeur de partitions, piaScore, Blackbinder - Sheet Reader

    Télécharger l'une des partitions MusicXML de ce site. Voir la vidéo : Télécharger des partitions MusicXML sur aiderpretres.fr

    Regardez la vidéo tutoriel : comment utiliser PhonicScore

    Besoin d'aide ?



    We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
    Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

    We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !

    Vous souhaitez une présentation des services aux paroisses (préparer une célébration, répertoire choral, prières, etc) dans votre paroisse ?
    Un de nos animateurs se déplace bénévolement pour vous proposer une démonstration des fonctionnalités de notre site, dans une rayon de 60km autour de Versailles ou Rambouillet (78)
    Pour le bon déroulement de la présentation, prévoyez environ 1h dans une salle disposant d'un accès internet et d'un espace pour projeter le site sur écran (mur, toile).

    Contactez-nous !