Homélie : C'est à l'amour qu'on reconnaît un chrétien

Cette homélie a été prononcée par le
Père Guy Lecourt, prêtre du diocèse de Versailles

« Aimez-vous les uns les autres » n’est pas à proprement parler un commandement nouveau. La première Alliance le recommandait : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Lv 19, 19).

Pourquoi Jésus le présente-t-il comme nouveau ?

« Aimer comme soi-même », c’est prendre pour mesure notre capacité d’aimer (qui bien souvent n’est pas petite ! mais qui est, somme toute, limitée) et c’est déjà un pas énorme vers l’accueil et le don que l’on destine à autre que soi.

« Aimer comme je vous ai aimés, de la façon dont je vous ai aimés », quand cela vient de Jésus Lui-même, cela n’a pas de limite. C’est proprement inatteignable sans Lui. Et pourtant, Il le demande ! Et il parle même d’un commandement !

Mais, peut-on aimer sur commande ?

On ne peut aimer qu’en étant libre et non sous l’effet d’un ordre, si bienveillant soit-il. Ce que l’on a traduit habituellement par commandement (entolh) pourrait plutôt être traduit par “précepte, prescription”, à la façon dont un médecin prescrit des médicaments pour son patient, une ordonnance (où l’on retrouve la notion d’ordre). Autrement dit : Jésus nous prescrit, en bon médecin, de nous aimer comme Il nous a aimés. Si nous refusons, nous sommes dans la situation du malade qui ne veut pas guérir ou ne fait pas confiance à son médecin. Loin de nous imposer une contrainte, Il veut nous rendre la santé, la Vie.

Cela va encore plus loin. En l’écoutant et en faisant ce qu’Il nous prescrit, nous élargissons son influence auprès de nos prochains, à tel point que nous devenons disciples du salut qu’Il a apporté à tous les hommes.

En effet, à quoi reconnaît-on un disciple de Jésus ? Parce qu’il va à la Messe, Non ! Parce qu’il prie ? Non ! Parce qu’il est baptisé et qu’il communie ? Non plus ! Alors ? « A ceci, tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns envers les autres » Jn 13, 35.

L’amour fraternel vécu est le signe par excellence de la présence de l’amour de Dieu dans nos vies ; il est le don de la guérison que Jésus nous fait par ses prescriptions et la grâce qui les accompagne.

Si l’annonce de l’Évangile par les premiers Apôtres, comme nous la présente la première lecture de ce Dimanche, n’a pas été sans difficultés et oppositions, elle a pourtant été incroyablement efficace et rapide puisque, 40 ans après la Résurrection du Christ, des “Églises”, certes modestes, étaient présentes partout dans le Bassin Méditerranéen. Sans l’amour fraternel qui les animait, ces missionnaires n’auraient rien pu faire.

Que le Seigneur nous donne la force d’annoncer avec audace l’Evangile autant par nos paroles que par le souci de vivre fraternellement autour de nous et tout particulièrement à l’occasion de nos assemblées dominicales.

Que la docilité de la Vierge Marie à la Parole de Dieu et aux prescriptions de son Fils nous accompagne tout particulièrement en ce mois qui va lui être consacré !

AMEN !

dimanche 28 avril 2013
Père Guy Lecourt

Vivre le Temps Pascal

Prières

  • Regina Coeli
    Par anonyme

  • Te Deum
    Par Anonyme

Catéchèses

  • Voici l'Agneau de Dieu !
    Par aiderpretres.fr

  • Pourquoi chercher parmi les morts ?
    Par M. Philippe Bonnichon

Parmi les chants...

We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !