Depuis le 6 décembre 2018, notre hébergeur OVH arrête régulièrement notre site à l'improviste pour mettre à jour ses serveurs.
Nos demandes de rétablissement de nos services (coûteux !) restent sans réponse de sa part.
Nous sommes désolés de ces coupures répétées, indépendantes de notre volonté, et des désagréments qu'elles vous causent.
Soyez remerciés de votre patiente compréhension, et assurés de notre union de prière en cette attente de la naissance de Notre Sauveur.

Catéchèse : La Vénération de la Croix

Le vendredi saint, au cours de la célébration de l’Office de la Passion, l’Eglise invite tous les fidèles à vénérer la Croix du Christ. Au premier abord, ce mystère de la Croix est le plus troublant qui soit. Pourquoi regarder Jésus crucifié ?  Pourquoi vénérer un instrument de torture ? N'est-ce pas le bonheur et la paix que l’homme désire au fond de lui-même, n'est-ce pas cela qu’il recherche par-dessus tout ?

Le vendredi saint, au cours de la célébration de l’Office de la Passion, l’Eglise invite tous les fidèles à vénérer la Croix du Christ par laquelle nous sommes sauvés.

Le célébrant chante alors à trois reprises, de plus en plus haut, l’invitation à adorer la croix, en la dévoilant progressivement :

« Voici l’arbre de la croix du Christ notre Sauveur,
sur laquelle est suspendu le Salut du monde.
Que toute la terre s’avance ! »

Croix
© esprit-photo.com

L’assemblée et le chœur répondent en chantant l’acclamation :

« Venez, adorons le Seigneur
qui sauve le monde par sa Croix ! »

Et chaque fois, on se prosterne pour adorer durant quelques instants.

Tous viennent ensuite en procession pour vénérer et baiser la Croix, tandis qu’on chante des hymnes, en particulier le chant des impropères ou « chant des reproches » : « L'opprobre (improperium) a brisé mon coeur et les injures de ceux qui t'injurient sont tombées sur moi. Pour nourriture, ils m'ont donné du fiel et dans ma soif ils m'ont abreuvé de vinaigre », prophétise déjà le Psaume.

Visage du Christ
© esprit-photo.com

Pourquoi regarder Jésus crucifié ?

Un supplicié parmi tant d’autres au cours de l’histoire de notre terre si remplie de la violence des hommes. Pourquoi en faire mémoire ? Pourquoi le contempler ? Pourquoi vénérer un instrument de torture ? C’est le bonheur et la paix que l’homme désire au fond de lui-même, c’est cela qu’il recherche par-dessus tout !

Au premier abord, le mystère de la croix est en effet le plus troublant qui soit, parce que ce n’est pas autre chose que le problème du mal sondé à fond, et c’est notre propre mort que le Christ affronte.

Si la liturgie du Vendredi Saint nous invite cependant à tourner nos regards vers le Christ en croix, et même à vénérer cette « sainte croix », c’est en le faisant avec les yeux de la foi : nous ne venons pas gémir sur un vaincu mais célébrer la victoire décisive de Jésus-Christ sur le mal, car ni le péché, ni la mort, ni le diable n’ont pu trouver en lui de complicité. C’est le Christ vainqueur que l’Eglise adore sur la croix. Elle est glorieuse, car elle est condition de la Résurrection - qui tue à jamais la mort.

Ainsi pénétré, ce mystère devient éminemment pacifiant : cette paix est la puissance de la Résurrection au plus profond de la mort. Pour la foi, la croix n’est plus le simple instrument du plus odieux des crimes, mais elle devient « l’arbre de vie planté pour la guérison des nations ».

Croix - Mosaïque
© esprit-photo.com

C’est la raison pour laquelle les premières communautés chrétiennes représentaient sur la croix le Christ glorieux. En particulier, sur les peintures des catacombes romaines, la croix est figurée par un arbre en pleine floraison, « l’arbre de vie ».

La passion du vendredi saint est donc indissociable de la résurrection ; elles sont comme les deux faces d’une même réalité. Aussi perçoit-on déjà, dans les chants qui accompagnent la vénération de la Croix, comme un avant-goût de la nuit sainte de la Résurrection :

« Ta croix, Seigneur, nous l’adorons
et ta sainte résurrection, nous la chantons.
C’est par le bois de la croix
que la joie est venue dans le monde. »

Vénération de la Croix par des anges
© esprit-photo.com

Pour en savoir plus : "Le Mystère Pascal" de Louis BOUYER

 


Enfants vévérant la Croix
© esprit-photo.com

Le chant des impropères – ou « chant des reproches » du Seigneur à son peuple ingrat, accompagne souvent la vénération de la croix le vendredi saint :

« O Dieu Saint, O Dieu fort, O Dieu immortel,
prends pitié de nous. »


O mon peuple, que t’ai-je fait ?
En quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi !

T’ai-je fait sortir du pays d’Egypte,
t’ai-je fait entrer en Terre Promise,
pour qu’à ton Sauveur, tu fasses une croix ?

Pieta
© esprit-photo.com

T’ai-je guidé quarante ans dans le désert
et nourri de la manne,
pour qu’à ton Sauveur, tu fasses une croix ?

Moi, je t’ai planté, ma plus belle vigne,
et tu n’as eu pour Moi que ton amertume
et du vinaigre pour ma soif !

Moi, j’ai pour toi frappé l’Egypte,
j’ai englouti dans la mer Pharaon et son armée !
Toi, tu M’as livré aux grands-prêtres
et les soldats M’ont flagellé !

J’ai ouvert devant toi les eaux de la mer ;
Toi, de ta lance, tu M’as ouvert le cœur !
Je t’ai arraché à l’abîme des eaux
Et tu M’as plongé dans l’abîme de la mort !

Moi, aux eaux vives du Rocher,
je t’ai fait boire le salut ;
Toi, tu Me fis boire le fiel,
et tu M’abreuvas de vinaigre !

Descente de Croix
© esprit-photo.com

Devant toi, J’ai fait resplendir ma Gloire,
dans le buisson ardent et la colonne de nuée ;
Et tu M’as tourné en dérision
et vêtu d’un manteau de pourpre !

Déposition
© esprit-photo.com

Pour toi, j’ai frappé l’Egypte et sa puissance,
J’ai fait de toi mon peuple, un peuple de rois ;
Et tu M’as couronné la tête
d’une couronne d’épines !

Mise au tombeau
© esprit-photo.com

Moi, je t’ai exalté par ma toute puissance ;
Toi, tu M’as pendu au gibet de la Croix !
Je t’ai choisi parmi toutes les nations ;
Toi, tu M’as rejeté hors des murs de Jérusalem !

Vivre le temps de l'Avent

Prières

  • Voici le temps du long désir
    Par CFC - Sr Marie-Pierre

Catéchèses

  • Les 3 avènements
    Par aiderpretres.fr

  • Rorate Caeli
    Par Père Georges Leguay, ancien chancelier de l'évêché d'Orléans

  • Saint Jean Baptiste
    Par le Cardinal Daniélou

  • L'Avent, Présence et Attente
    Par le Saint Père Emérite Benoît XVI (le 28-11-2009)

Parmi les chants...

We have more and more non-French speaking visitors on our site. This is why we wanted to offer, as far as our abilities allow us to do so, assistance for all those of you who wish to communicate with us in English, whether regarding our website's support or for questions about the way it works.
Our team of volunteers is still very small, and we will do our best to answer you as quickly as possible ... but we hope for your indulgence if the response time seems a little long !

We hope you enjoy your visit on aiderpretres.fr. God bless you !